Quelles sont les démarches à réaliser quand on quitte un logement en location ?

Si vous êtes pensionnaire d’un appartement, vous pouvez choisir de mettre fin à votre contrat de location, sous réserve de respecter plusieurs règles. En effet, les départs secrets, aussi appelés « cloches en bois », sont strictement interdits. Une des raisons à cela est que vous devez honorer un délai de préavis d’un à trois mois, ce qui donne à votre propriétaire la possibilité de trouver votre successeur.

Donner son préavis

La première étape pour quitter un bien locatif est de donner un préavis. Le bail ne peut être résilié qu’après cette période. La norme est que vous respectez trois mois avant le départ, mais le délai peut être raccourci à un mois selon la situation. Il y a plusieurs critères pour le faire qui doivent être justifiés devant un tribunal. Les notifications sont envoyées par courrier recommandé avec accusé de réception. Une réduction peut toujours être négociée s’il y a urgence à quitter la résidence et que le préavis ne peut être respecté. De nombreux bailleurs peuvent négocier cela, surtout s’ils trouvent un nouveau locataire.

Bien entendu, le loyer et les charges restent payables jusqu’au jour du départ et sont proportionnels au nombre de jours du mois précédent. Certaines personnes ont tendance à « oublier » cette règle, pensant avoir payé avec la caution qu’elles ont versée en entrant dans l’appartement, ce qui est une erreur et surtout totalement illégal. Si vous signez un bail étudiant, mais souhaitez partir avant le neuvième mois, vous devez également respecter un préavis de trente jours.

Préparer et faire des listes d’exportation

Après avoir laissé partir l’hôte, vous devez préparer le départ. En occupant les lieux, vous avez fait un état des lieux préalable. Lorsque vous partirez, vous ferez un inventaire de sortie. Il ne faut pas hésiter de faire une demande des devis de déménagement en ligne gratuit pour vos biens sur les sites professionnels. Pour vous préparer, vous pouvez déjà commencer à réparer et à nettoyer les parties de votre maison qui nécessiteront des réparations à vos frais.

Cette étape est très importante pour récupérer votre dépôt de garantie, aussi appelé dépôt de garantie. Des astuces simples peuvent vous aider à récupérer l’argent que vous avez donné à votre propriétaire lors de votre emménagement (c’est généralement l’équivalent de 1 à 2 mois de loyer, hors charges).

Remise des clés et récupération de la caution de garantie

Après avoir compté la liste et signé les documents par les deux parties, vous remettez les clés au propriétaire et fermez définitivement la porte de la résidence. S’il n’y a pas de problème, le locateur vous rembourse votre caution dans un délai d’un mois à compter de la remise des clés. En revanche, si l’entretien locatif est à votre charge, le montant correspondant aux travaux sera déduit de votre caution, réduisant le délai légal à deux mois. Le propriétaire doit justifier le montant en cause par un devis ou une facture.

Comment choisir un déménageur sans se tromper ?
Déménager avec ou sans déménageur professionnel ?